Petite parenthèse durant ce Festival d’Angoulême, Avy se prend pour une princesse indienne! Sous le vent comme disent Garou et Céline Dion (oui, je sais, quelle référence!)

Une noble princesse qui défendra son peuple et l’homme qu’elle aime… Et pour une fois dans les histoires de princesse de Disney, cela ne se finit pas en « happy end: ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »!

Aujourd’hui, plus tranquilou! Petit déjeuner collectif à la chambre d’hôte, on papote programme du Festival, dessin et scénario… Pourquoi pas un projet commun à venir… Hongroise, italiens, français, australienne et québécois réunis autour de la table de la cuisine.

En route pour le Festival, première étape: le monde des collectionneurs, alias la bulle para-BD. Bandes dessinées, ex-libris, figurines, affiches… Autant l’avouer, j’ai encore craqué… Mais comme on dit, faute avouée à moitié pardonnée non? Et également, une belle dédicace de Varanda en prime!

 

Ensuite, on a assisté la conférence « 1001 BD, le marking of », très intéressante! Beaucoup trop de choses à apprendre en trop peu de temps…

Rapide tour au concours de cosplay, arrivés en retard, nous n’avons pu admiré que quelques concurrents.

A plusieurs reprises dans la journée, nous avons pu effectuer la distribution des flyers « La Petite Avy » comme au pavillon du nouveau monde des bulles. Peut-être même êtes-vous ici car nous en avez reçu un! ;) Si c’est le cas, merci d’être passé!

A demain pour le dernier jour du Festival!